Par date

Nouvelles des théâtre lyriques

Revue et gazette musicale de Paris – 28 mars 1869

Pour servir de lendemain aux représentations de Vert-Vert, qui fait de fructueuses recettes, la direction du théâtre de l’Opéra-Comique donnera, à partir de mercredi, la reprise du Postillon de Lonjumeau et de Bonsoir, monsieur Pantalon. Achard jouera pour la première fois dans l’opéra d’Adam le rôle de Chapelou et M. Thierry débutera dans celui de Biju. — Les études de la Petite Fadette, de Semet, vont incessamment commencer. — M. V. Massé termine pour ce théâtre la partition de Paul et Virginie, de MM. Michel Carré et J. Barbier.

*
* *

Reprise le 23 de ce mois, au Grand-Théâtre de Bordeaux, l’Africaine s’est élevée en cette occasion à la hauteur d’un triomphe sans précédent pour la direction et le personnel artistique. — Le théâtre Louit, de cette ville, vit sur les deux derniers ouvrages d’Offenbach, dont Mlle Rose Marie perpétue le succès. Hier, la Périchole ; aujourd’hui, la spirituelle artiste enlève la Grande-Duchesse avec une verve endiablée à laquelle Paris applaudira bientôt.

*
* *

C’est par Robinson Crusoé, où elle est, comme on sait, un Vendredi accompli, que Mme Galli-Marié a continué la série de ses représentations au théâtre impérial de Lyon. La pièce recueille sur cette scène un beau regain de succès ; elle y est chantée avec beaucoup d’ensemble par Mlles Darlaux et Singelée, MM. Anthelme Guillot, liarbot, Danguin et Féret. — Le succès obtenu par Mme Galli-Marié, dans les Dragons de Villars, l’a forcée à donner trois représentations de plus de l’opéra populaire de Maillart.

*
* *

Avec Mme Ugalde et Garnier la Grande-Duchesse a fait, ces jours derniers, sa réapparition au Théâtre-Français de Nice. Une salle comble et enthousiaste a rappelé, à plusieurs reprises, les deux artistes parisiens, et leur a redemandé les morceaux saillants de la partition.

Par date
Par œuvre
Rechercher
Partager