Par date

Petit courrier des théâtres

Le Figaro – Lundi 21 septembre 1868

Les Bouffes-Parisiens vont rouvrir dans quelques jours. Il est temps de donner à nos lecteurs des détails très complets sur cette réouverture.

Les travaux de restauration sont aujourd’hui complètement terminés.

Des améliorations notables ont été apportées dans le service de la scène et de la salle, dont la décoration a été faite avec le plus grand soin et le plus grand luxe. Rien n’a été négligé pour rappeler aux Bouffes-Parisiens ce public élégant qui a fait autrefois la vogue de ce théâtre privilégié. Ce sera donc là, cet hiver comme jadis, le rendez-vous de la fashion et de la gentry.

*
* *

La troupe compte plus de 40 sujets :

Mesdames Schneider, Thierret, Périer, Fonti, Castello, Berger, Dalbert, Elvire Gilbert, Breton, Leduc, Cap, Henry, Marie Petit, Deneux, Sergent, Gayet, Christiane, CintiMunié, Valtesse, Brescia, etc.

MM Désiré, Berthelier, Bonnet, Nathan, Aurèle, Pauly, Mousseau, Audran, Debeer, Dublaix, Guyard, Poirier, Daurel, Montbars, Lanjallais, Victor, etc.

30 choristes sont placés sous la conduite de M. Nathan et un orchestre de 32 musiciens est dirigé par M. Jacobi.

Tout le monde est à l’œuvre auteurs, compositeurs, artistes, peintres, costumiers ; on répète matin et soir, sous l’œil d Offenbach, qui prend un véritable plaisir à voir se réveiller, sous ses nouveaux accords, son ancien théâtre.

*
* *

Le spectacle d’ouverture se composera de :

1° L’Arche-Marion, d’Albéric Second, musique de Nibelle, jouée par MM. Nathan, Aurèle de Béer, madame Dalbert ;

2° Le Soldat magicien, de Nuitter et Tréfeu, musique d’Offenbach, joué par MM. Berthelier, Bonnet, Montbars, mesdames Périer, Fonti, E. Gilbert ;

3° La pièce de MM. Chivot et Duru, musique d’Offenbach, jouée par MM. Berthelier, Bonnet, Victor, mesdames Thierret, Castello

4° Les Deux Vielles Gardes de Delibes jouées par Pauly, Mousseau et Andran.

Jules Prével.

Par date
Par œuvre
Rechercher
Partager