Par date

Courrier des théâtres

Le Figaro – Dimanche 12 décembre 1869

Voici le chœur des carabinier qui a été bissé hier soir aux Variétés, à la fin du premier acte des Brigands :

Nous sommes les carabiniers, La sécurité des foyers ;
Mais, par un malheureux hazard,
Au secours des particuliers,
Nous arrivons toujours trop tard.

___

Une représentation au bénéfice de M. Gibel aura lieu lundi prochain aux Folies-Dramatiques.

On donnera le Petit Faust pour la dernière fois.

Comme intermèdes, nous pouvons citer le duo des hommes d’armes, de Geneviève de Brabant, par MM. Constant Lécuyer et Gabel ; – deux chansonnettes d’Hervé, par Suzanne Lagier ; – deux chansonnettes d’Hervé, par mademoiselle Kaiser ; – Ah ! que c’est drôle ! chansonnette par M. C. Lécuyer ; et, enfin, l’Explication du fusil à aiguille, par Raynard.

Jules Prével.

Par date
Par œuvre
Rechercher
Partager