1865

Théâtres

Janvier 1865
(...)
L’événement du mois, ça été véritablement la Belle Hélène, aux Variétés, qui puisait une partie de son intérêt dans la musique d’Offenbach : on se rappelait Orphée aux enfers avec délices, et ma foi ! l’espoir n’a pas été déçu : on a trouvé ce qu’on attendait. La pièce, – et elle est des plus drôles, – nous a montré Pâris enlevant Hélène aux caresses de son crétin de Ménélas. C’est le prologue de la guerre de Troie, une page de la Mythologie, travestie en parodie. On aime ces contrastes burlesques où le sérieux (...)
Orphée aux Enfers La Belle Hélène

Rechercher
Partager