1874

Courrier des théâtres

Dimanche 16 août 1874
Voici une nouvelle artistique bien authentique, puisqu’elle est donnée par Emile Mendel, secrétaire du théâtre de la Gaîté, où règne Offenbach.
Par traité signé avec M. Wood, l’un des principaux éditeurs de Londres, Offenbach s’est engagé, moyennant une prime de 75,000 francs, déposée chez un des principaux banquiers de Paris, à écrire la musique d’un opéra-bouffe en trois actes sur une histoire très-populaire en Angleterre, celle de Wittington et son chat.
Wittington, petit employé de la Cité, partit un jour (...)
Orphée aux Enfers Whittington

Rechercher