Par date

Opéra-Comique

Journal des débats – 2 décembre 1850

(...)

Savez-vous jusqu’où s’étendent à cette heure les infiltrations de la musique ? Je vous le donne en trois mille à deviner… jusqu’au Théâtre-Français. Oui, ce sanctuaire si longtemps consacré aux chœurs d’apothicaires et aux symphonies de matassins, où l’on avait si religieusement conservé les traditions de l’orchestre de Lulli, vient de céder à son tour aux efforts de la corruption du siècle. Un orchestre moderne tout entier vient d’y avoir accès, et cet orchestre est dirigé par Jacques Offenbach ! Et il exécute de très intéressans fragmens de symphonies composées ou arrangées par son habile chef. Et le public les écoute avec un plaisir toujours croissant. C’est un signe… Les temps sont proches… Que va devenir la puissance des alexandrins ?…

(...)

H. Berlioz.

Par date
Rechercher
Partager