1867

Revue musicale de l’année 1866

6 janvier 1867
(...)
Pour compléter le bilan des travaux de nos théâtres musicaux pendant l’année dernière, que nous reste-t-il à dire ? Qu’au théâtre des Bouffes-Parisiens, délaissé par Offenbach, son fondateur, il s’est produit une Didon en deux actes, paroles de M. Belot, musique de Blangini fils. Après une clôture de plusieurs mois, ce théâtre courageux a rouvert, toujours sans Offenbach, et même malgré Offenbach, par la grâce de Mme Ugalde et de M. Varcollier, son mari. C’est avec le concours de la célèbre artiste que (...)
La Vie parisienne Barbe-Bleue

Nouvelles des théâtres lyriques

13 janvier 1867
Berlin. (...) La Belle Hélène, d’Offenbach, en est à sa centième représentation au théâtre de Frédéric-Wilhelmstadt.
Le Directeur : S. Dufour.
La Belle Hélène

Nouvelles des théâtres lyriques

20 janvier 1867
Hambourg. — La première représentation de la Belle Hélène, d’Offenbach, a eu lieu au Stadt-Theater avec le plus grand succès. Mlle Flies a été très-applaudie dans le principal rôle.
Le Directeur : S. Dufour.
La Belle Hélène

Nouvelles des théâtres lyriques

27 janvier 1867
J. Offenbach est de retour à Paris depuis quelques jours. Il a complètement terminé la partition de la Grande-Duchesse. La direction ne presse pas les répétitions de ce nouvel ouvrage, la Belle Hélène attirant toujours beaucoup de monde. Mais à partir des premiers jours de février, un spectacle transitoire sera composé, qui permettra à tous les artistes de se livrer entièrement à l’étude de la Grande-Duchesse, et elle passera certainement à la fin du mois prochain. — Offenbach a terminé aussi à Nice les (...)
La Grande-Duchesse de Gérolstein La Belle Hélène [Projet non abouti (ou nom modifié)] Robinson Crusoé

Nouvelles des théâtres lyriques

3 février 1867
Le 26 janvier a été organisé, à Dijon, une belle fête musicale au profit des pauvres ; on y a entendu et considérablement applaudi Botlesini, Délie Sedie, Berthelier, Mme Delahaye ; la soirée s’est terminée par l’opérette d’Offenbach Lischen et Fritzchen, qui a obtenu un succès de fou rire.
Le Directeur : S. Dufour.
Lischen et Fritschen

Revue des théâtres

3 mars 1867
Le public, qui apparemment est dans ses jours de colère, a rudement malmené, l’autre soir, une pièce en trois actes que les Variétés ont risquée sous le titre des Locataires du troisième. Il s’agit, autant que nous avons pu le comprendre, de deux jeunes gens qui aiment la même femme, et qui se disputent un appartement dont les fenêtres sont en face des siennes. Le propriétaire, père de la demoiselle en question, fait son profit de la concurrence en augmentant le prix de son loyer ; mais les deux rivaux (...)
La Grande-Duchesse de Gérolstein

Nouvelles des théâtres lyriques

3 mars 1867
Vienne. — L’Étoile du Nord attire toujours un nombreux public à l’Opéra. Mlle de Murska est chaque soir l’objet d’une véritable ovation. — Le théâtre An der Wien prépare trois opérettes : la Veuve Grapin, de Flotow ; A la Mecque, de Zaytz, et les Oreilles de Midas, de Barbieri. En outre, il s’occupe déjà de la nouvelle pièce d’Offenbach, la Grande Duchesse, qui est à la traduction.— Le Carllheater donnera, dans le courant de mars, une opérette nouvelle de Suppé, Mandarillo. — Le ténor Ferenczy reparaît sous peu (...)
La Grande-Duchesse de Gérolstein

Nouvelles des théâtres lyriques

17 mars 1867
On nous écrit de Bruxelles que le répertoire d’Offenbach est de plus en plus en faveur au théâtre des Galeries-Saint-Hubert ; après la Belle-Hélène, Barbe-Bleue, et la Vie parisienne, on vient de représenter avec un grand succès Mesdames de la Halle.
Le Directeur : S. Dufour.
Barbe-Bleue La Vie parisienne La Belle Hélène Mesdames de la Halle

Nouvelles des théâtres lyriques

24 mars 1867
Berlin.— Après son grand succès au Théâtre-Royal allemand dans le rôle de la comtesse des Nozze de Figaro (et non de Susanne, comme cela a été imprimé par erreur), Mlle Artot vient d’obtenir un nouveau triomphe dans celui de Desdemona d’Otello, qui sera certainement un des meilleurs de son répertoire. Jamais la célèbre cantatrice n’a été applaudie comme durant cette belle représentation. La romance du Saule surtout a été rendue avec un sentiment et une perfection inimaginables. Mlle Artot est invitée à (...)
La chanson de Fortunio Barbe-Bleue

Nouvelles des théâtres lyriques

31 mars 1867
M. Jules Noriac vient de résigner dans les mains de M. H. Cogniard, ses fonctions d’administrateur du théâtre des Variétés. La semaine prochaine, sans remise, on représentera à ce théâtre la Grande-Duchesse, le nouvel opéra en trois actes et quatre tableaux de MM. Meilhac et Halévy, dont J. Offenbach a composé la musique. — La direction n’a rien épargné pour donner à la représentation de l’oeuvre nouvelle du maestro un éclat extraordinaire. ___
Désiré et Mlle Tostée étaient cette semaine à Nantes ; les deux (...)
La Grande-Duchesse de Gérolstein Lischen et Fritschen

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

Rechercher
Partager