1874

Courrier des théâtres

Vendredi 3 avril 1874
Nous n’avons ce soir qu’une première représentation : celle d’une parodie en trois actes, de M. Amédée de Jallais, Une cascade comme Orphée ose en faire, aux Folies Marigny.
(...)
___
MM. Meilhac et Halévy ont lu hier aux artistes des Variétés le troisième acte de la Périchole, entièrement nouveau.
On va répéter avec activité.
Mais, entre la Petite marquise et la Périchole, pour que Dupuis ait cinq ou six jours de repos, il est présumable qu’on reprendra Toto chez Tata et le Chapeau de paille d’Italie. (...)
Orphée aux Enfers La Périchole Le Mariage aux lanternes Monsieur Choufleuri

Courrier des théâtres

Samedi 25 avril 1874
Offenbach dont nous sommes heureux d’apprendre le meilleur état de santé, assistait, hier dans la journée, à la répétition de la Périchole.
Gustave Lafargue.
La Périchole

Courrier des théâtres

Dimanche 26 avril 1874
Ce soir :
Aux Variétés, première représentation de la seconde édition de la Périchole, opéra-bouffe qui a maintenant trois actes et quatre tableaux (rideau à 9 heures moins 20) ;
Au Gymnase, représentation au bénéfice de M. Landrol. ___
La première représentation de la Périchole, aux Variétés, empêche les Menus-Plaisirs de donner ce soir Cent mille francs et ma fille, l’opérette de MM. Costé, Jaime et Ph. Gille. Ce retard ne sera que favorable à cet ouvrage dont la mise en scène a, paraît-il, une assez (...)
Orphée aux Enfers La Périchole

La soirée théâtrale

Dimanche 26 avril 1874
Ce soir, aux Variétés, dernière représentation du Chapeau de paille d’Italie. Ce qu’il y a eu de dernières représentations du Chapeau de paille d’Italie – et ce qu’il y en aura encore – est absolument inimaginable. M. Bertrand n’est pas une seule fois à la veille de donner une première importante sans éprouver un violent besoin de rejouer cette bouffonnerie classique qui est devenue une sorte de baromètre infaillible. Son apparition sur l’affiche des Variétés indique le mauvais temps, la baisse des recettes (...)
La Périchole

La Soirée Théâtrale

Lundi 27 avril 1874
LA PÉRICHOLE
(Air de la Lettre.)
A MONSIEUR JACQUES OFFENBACH.
O mon cher maître, je vous jure, En vérité, qu’il était temps De la revoir, vive d’allure, Votre opérette aux airs charmants Cet éternel Chapeau de paille D’Italie est bien rococo ; Il a du bon, mais quoi qu’il vaille, Entre nous, c’est un vieux chapeau.
Puisqu’un mal cruel vous empêche D’être à votre poste d’honneur, Veuillez lire cette dépêche Pour vous écrite à la vapeur. Ma rime est pauvre et famélique ; Voudrez-vous lui faire crédit ? (...)

Chronique musicale

Mardi 28 avril 1874
THÉÂTRE DES VARIÉTÉS. – La Périchole. – Rentrée de Mlle Schneider.
Camila Périchole est, comme on sait, une figure très originale de la Procession du Saint-Sacrement. C’est le nom seulement de la comédienne que MM. Meilhac et Halévy ont emprunté à Mérimée. Cela ne constituait ni un plagiat, ni même un emprunt. A le bien prendre, c’était un hommage à l’écrivain de race qui, à ses débuts dans les lettres, avait cru devoir délivrer à un manifeste romantique le passeport d’un pseudonyme espagnol, celui de (...)
La Périchole

Chronique musicale

Samedi 23 mai 1874
Théâtre des Bouffes-Parisiens : première représentation de Bagatelle, opéra-comique en un acte, de MM. Hector Crémieux et Ernest Blum, musique de M. Jacques Offenbach.
Bagatelle, qui est une étoile d’un caféconcert des Champs-Elysées,rentre chez elle couverte de fleurs et pourtant elle est dans un état de fureur extrême.
Pourquoi ? – Hélas ! elle a été chutée par quatre messieurs qui avaient sans doute trop bien dîné. Pendant qu’elle chantait, l’infortunée, on a imité le coq, et c’est des larmes dans la (...)
La Chanson de Fortunio Bagatelle

Courrier des théâtres

Samedi 23 mai 1874
Offenbach avait promis a ses vaillants artistes de conduire l’orchestre à la centième d’Orphée aux Enfers ; on sait qu’une indisposition l’en a empêché ; aujourd’hui, revenu à la santé, il veut tenir sa parole il dirigera donc la représentation du mardi 26 courant.
C’est entre le premier et le deuxième actes que sera exécutée, sous sa direction, l’Ouverture-Promenade autour d’Orphée.
___
Mlle Perret, la chaste Diane d’Orphée aux Enfers, s’est dédoublée hier soir pour rendre service à Offenbach. Elle a joué, (...)
Orphée aux Enfers Les Brigands La Périchole La Jolie Parfumeuse Monsieur Choufleuri

La Soirée Théâtrale

Samedi 23 mai 1874
Mademoiselle Bagatelle
Avant d’aller aux Bouffes, ce soir, pour la première de Mademoiselle Bagatelle, l’opérette que MM. Crémieux, Blum et Jacques Offenbach viennent d’improviser pour Judic, je me suis rendu aux Italiens où, selon les affiches, devait avoir lieu une représentation extraordinaire, bien extraordinaire.
Il y a de par le monde une jolie, très jolie femme, aimable et spirituelle m’assure-t-on, veuve, mère de famille, possédant une certaine fortune, mais n’ayant qu’un seul tort, un grand (...)
Orphée aux Enfers Bagatelle

La Soirée Théâtrale

Jeudi 28 mai 1874
Le jour de la centième d’Orphée, Offenbach était retenu chez lui par la goutte. Aussi la fête n’avait-elle pu être célébrée avec tout l’éclat désirable. Il avait fallu, comme à l’ordinaire, se contenter d’une recette magnifique et c’était tout. Mais les artistes de la Gaîté n’y auront rien perdu. Aujourd’hui, le maëstro est complétement rétabli et en attendant le souper qui aura lieu samedi, il a voulu conduire l’orchestre en personne et remercier ainsi tous ceux qui depuis plus de trois mois, sans un seul jour de (...)
Orphée aux Enfers La Périchole

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

Rechercher
Partager