1868

Théâtres des Menus-Plaisirs

5 janvier 1868
Geneviève de Brabant,
Opéra-bouffe en trois actes et dix tableaux, de MM. Hector Crémieux et Tréfeu, musique de J. Offenbach.
(Première représentation le 26 décembre 1867.)
Lorsque la première Geneviève de Brabant fut représentée aux Bouffes-Parisiens en 1859, ce théâtre était alors à l’apogée de son succès. La pièce était magnifiquement montée ; elle avait pour principaux interprètes Désiré, Léonce, Mlle Lise Tautin et la belle Mlle Maréchal dans le rôle de Geneviève. Offenbach y avait prodigué de charmants (...)
Geneviève de Brabant La Vie parisienne Robinson Crusoé

Revue musicale de l’année 1867

12 janvier 1868
L’Opéra-Comique, de son côté, reprend l’Étoile du Nord, produit quelques débutants d’avenir et présente au public plusieurs opéras nouveaux. (...) Robinson Crusoé clôt spirituellement l’année : Offenbach s’y révèle sous un jour nouveau qui frappe le public, et paralyse la critique de certaines coteries jalouses. Dans ce style vif, gracieux, pétillant, dans cet esprit humoristique, dans cette fécondité toujours heureuse, dans cette appropriation exacte et pittoresque à la fois de la mélodie au sujet lui-même, (...)
Robinson Crusoé

[Non titré]

19 janvier 1868

Robinson Crusoé

Nouvelles diverses

26 janvier 1868
La sérénade du Page, les couplets de la Main et de la Barbe, ceux de la Toilette et de la Mèche de cheveux, la fameuse chanson des Deux hommes d’armes, les couplets du Thé, de la Biche, la Tyrolienne et tous les autres morceaux de la nouvelle Geneviève de Brabant, d’Offenbach, le grand succès du théâtre des Menus-Plaisirs, viennent de paraître au Ménestrel, 2 bis, rue Vivienne. — La partition est sous presse.
Le Directeur : S. (...)
Geneviève de Brabant

[Non titré]

2 février 1868

Robinson Crusoé

Nouvelles des théâtres lyriques

9 février 1868
Robinson Crusoé continue d’attirer la foule au théâtre de l’Opéra-Comique, et les deux représentations du nouvel opéra d’Offenbach données mercredi et vendredi, ont été très-brillantes. Le public applaudit chaudement la plupart des morceaux et fait toujours bisser la ronde du Dimanche, la délicieuse romance chantée par Mlle Cico, les couplets de Ponchard, ceux de Mlle Girard, C’est un brun, et la chanson si originale du Pot au Feu. Le plaisir que le public trouve à entendre ces morceaux est le témoignage (...)
La Grande-Duchesse de Gérolstein Robinson Crusoé

Annonces diverses

9 février 1868
Étranger
Anvers. (...) — La première représentation de la Grande-Duchesse a eu lieu la semaine dernière, et, comme partout, le résultat a répondu à l’attente : ce fait est d’autant plus significatif que, jusqu’à présent, le public anversois avait montré peu d’enthousiasme pour les œuvres du maestro. Mme Juliette Borghèse, qui, la veille encore, personnifiait admirablement la noble et sévère figure de la Fidès du Prophète, a su, — contraste étrange ! — triompher, avec une singulière souplesse de talent, des (...)
La Grande-Duchesse de Gérolstein Robinson Crusoé

Nouvelles des théâtres lyriques

16 février 1868
Ce n’est pas sans avoir eu à supporter de rudes épreuves que la Compagnie lyrique et dramatique française, dont nous avons annoncé le départ l’été dernier pour Buenos-Ayres, et qui se composait de Mlle Philippe, de MM. Rozier, Hoffmann, d’Hôte, Colette, Coedès, chef d’orchestre, etc., a atteint le but de son voyage. La traversée a été effroyable, et le navire qui portait ces artistes s’est vu à deux doigts de sa perte. Pour comble de malheur, elle trouve au port... le choléra. D’une lettre, écrite par l’un (...)
Barbe-Bleue Les Bavards (Bavard et Bavarde)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

Rechercher